Fusion Monsanto-Bayer : L’Union Européenne donne son feu vert

Ce mercredi, La Commission Européenne a donné un avis positif concernant la fusion entre le groupe allemand Bayer et le groupe américain Monsanto. Bayer est spécialisé dans le secteur chimique et pharmaceutique tandis que Monsanto est spécialisé dans le domaine des biotechnologies agricoles. La société Bayer souhaite racheter Monsanto pour la modique somme de 51 milliards d’euros. Avec ce rachat, Bayer souhaite devenir l’acteur principal au niveau agricole avec notamment la production de semences et de pesticides. Cette annonce représente une bonne nouvelle supplémentaire pour Bayer après la diffusion des résultats financiers de 2017 : Bayer a enregistré un bénéfice net de 7,34 milliards d’euros, soit une hausse de 62%, pour un chiffre d’affaires de 35 milliards .

Cependant, ce rachat n’est pas sans conditions. La Commission Européenne oblige les deux groupes à abandonner en grande partie certaines activités pour que la concurrence soit encore garantie. L’Union Européenne est aujourd’hui très attentive sur les projets de fusion. Elle analyse alors les projets pour être sûre que la concentration ne perturbe pas la concurrence et les prix sur les marchés concernés. Bayer devra céder la quasi-intégralité de ses activités dans l’agronomie, afin d’éviter un abus de position dominante. Ces activités seront rachetées par le chimiste allemand BASF. Malgré cela, certains députés expriment leurs inquiétudes, comme par exemple le député européen du parti écologiste allemand, Sven Giegold, qui a qualifié ce feu vert de la Commission de « décision toxique pour la démocratie européenne ».

Pour pouvoir racheter Monsanto, Bayer doit toutefois avoir l’accord des pays concernées par la fusion. L’accord de l’Union Européenne représente un accord de plus, après celui du Brésil et celui de la Chine ces dernières semaines. Pour que ce rachat ait lieu, il faudra toutefois l’approbation des autorités américaines. Ce dossier reste complexe puisque la justice américaine est inquiète concernant la concurrence aux Etats-Unis, malgré les garanties de cessions que proposait Bayer. Si l’acquisition se réalise, cette fusion restera toutefois fortement impopulaire. Les opposants au projet ont créé de nombreuses pétitions et des courriers pour exprimer l’avis d’une partie de l’opinion publique. Cette impopularité s’explique surtout par la production controversée de Monsanto concernant les OGM et le glyphosate (désherbant).

 

Sources :

Boutelet, C. (2018, March 22). Bruxelles donne son feu vert au controversé mariage Bayer-Monsanto. Retrieved from http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/03/22/bruxelles-donne-son-feu-vert-au-controverse-mariage-bayer-monsanto_5274593_3234.html

Challenges (2018, February 28). Sur fond de fusion avec Monsanto, Bayer a performé en 2017. Retrieved from https://www.challenges.fr/entreprise/sur-fond-de-fusion-avec-monsanto-bayer-a-performe-en-2017_570480

Challenges. (2018, March 15). La fusion Bayer-Monsanto face à des obstacles aux USA. Retrieved from https://www.challenges.fr/finance-et-marche/la-fusion-bayer-monsanto-face-a-des-obstacles-aux-usa_574040

Partagez sur
Share on FacebookShare on LinkedIn