La fin du Shadow Banking chinois ?

La Chine a annoncé le 12 mars dernier son intention de fusionner son autorité de régulation du secteur bancaire avec celle du secteur de l’assurance. Cette fusion s’organise dans le cadre d’un vaste plan de réorganisation de l’administration chinoise visant à renforcer la supériorité du parti unique et de son leader Xi Jinping.

La fin de la récréation

Le Shadow Banking regroupe l’ensemble des activités d’intermédiaires financiers qui participent au financement de l’économie. Toutes ces activités sont faites en dehors des bilans par des institutions qui ne reçoivent pas de dépôts de clients (elles fonctionnent uniquement par le crédit). Ainsi, elles ne sont pas soumises aux réglementations bancaires traditionnelles des banques centrales. Les activités de Shadow Banking représentent plus de 150 000 milliards de dollars, soit plus de 150% du PIB mondial. Ce système économique est donc un facteur de risque très important pour l’économie mondiale.

Une stabilité difficile

Cette lutte contre les risques financiers est l’un des trois piliers de bataille du régime chinois en 2018, avec la lutte contre la pollution et la lutte contre la pauvreté. Cependant, cette lutte s’annonce compliquée car le pays ne compte pas non plus renoncer à ses 6% de croissance. Le régulateur sera donc en charge de veiller à un bon contrôle des institutions tout en limitant l’impact des décisions sur la croissance chinoise.

Une période propice

Cette réforme, qui était envisagée depuis longtemps, intervient au moment où la croissance mondiale redémarre et où les chiffres économiques sont presque tous au vert. De plus, la remontée progressive des taux d’intérêt directeurs par les banques centrales permettent d’apercevoir un avenir plus serein pour de nombreux pays qui commercent avec la Chine. C’était donc pour le régime le moment opportun pour effectuer cette fusion.

 

Sources

Taplin, Nathaniel. “China’s Super-Regulator Can’t Kill Shadow Banking.” The Wall Street Journal, Dow Jones & Company, 13 Mar. 2018, www.wsj.com/articles/chinas-super-regulator-cant-kill-shadow-banking-1520940311.

Schaeffer, Frédéric. “Pékin Crée Un Super-Régulateur De La Finance.” Lesechos.fr, Groupe Les Echos, 13 Mar. 2018, www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0301431779445-pekin-cree-un-super-regulateur-de-la-finance-2160749.php.

Partagez sur
Share on FacebookShare on LinkedIn