Lumière sur les normes ISO …

// Par Dounia L //

L’ISO, qu’est ce que c’est ?

Créée en 1947, l’organisation internationale de normalisation est le premier producteur mondial de normes internationales d’application volontaire et compte 165 pays membres. Depuis sa création, l’ISO a mis en place plus de 19 500 normes ISO.

Ces normes sont les fruits de la mise en commun des connaissances de centaines d’experts et sont fondées sur le consensus dans le but de produire des normes pertinentes pour le marché, soutenant l’innovation et apportant des solutions aux nombreux enjeux mondiaux.

Ces mesures sont élaborées pour faciliter et sécuriser les échanges économiques, en créant un langage commun entre les acteurs économiques. Elles sont aussi un gage de qualité car elles permettent de développer, fabriquer et fournir des produits et services qui respectent un cahier des charges précis. Ainsi, elles sont essentielles aux organisations industrielles et économiques, aux gouvernements, aux instances de réglementation, aux dirigeants de l’économie, dans les secteurs publics ou privés et, en fin de compte, elles servent les intérêts du public.

Les normes ISO : des arguments de poids ?

Parmi les pays ayant compris l’importance des normes : la Chine. En effet, un peu moins d’un quart des certificats ISO 9001 délivrés en 2008 dans le monde le sont pour des entreprises chinoises. Pour le 1er exportateur mondial, les normes ISO permettent de faire face à la concurrence en matière d’export. Ainsi, opter pour la normalisation permet de gagner des parts marchés et de décrocher des contrats tout en rassurant les clients. «La norme ISO rassure, d’autant plus qu’elle est accordée par un organisme extérieur à la société», affirme Marc Thiollier, directeur général d’Accenture, cabinet de conseil en stratégie. Dès lors, l’image de marque de l’entreprise s’en trouve considérablement améliorée.

Quelles contraintes ?

Le coût de la démarche est particulièrement élevé. Ce dernier dépend essentiellement de la taille de la société, du nombre de sites ou de produits à certifier. A titre d’exemple, une norme ISO 9001 peut coûter 5 000 euros pour une structure d’une vingtaine de salariés. Pour les certifications les plus spécifiques, comme les normes ISO 14000 (management environnemental), le montant peut être trois fois plus élevé, voire plus. D’autant que, la procédure est longue et fastidieuse. «En moyenne, pour mettre en place une norme, il faut prévoir environ un an. Tout dépend des moyens employés »,  Isabelle Rimbert (AFNOR).

Lumière sur l’ISO 10383

L’ISO 10383 délimite les codes nécessaires aux échanges au niveau des marchés boursiers réglementés et non réglementés pour simplifier le traitement automatisé des données. Ces codes d’identification des marchés sont appelés en anglais Market Identification Code ou MIC.

Sources : 

QuickBooks:     C’EST QUOI LA NORME ISO 9001 ?

http://quickbooks.intuit.fr/experts-comptables/blog/cest-quoi-la-norme-iso-9001/

Wikipedia:

https://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_10383 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_internationale_de_normalisation 

ISO:

https://www.iso.org/fr/about-us.html

http://www.chefdentreprise.com/Chef-d-entreprise-Magazine/Article/NORMES-ISO-JEU-EN-VAUT-IL-LA-CHANDELLE–38899-1.htm

Source image:   http://tqtconsultant.com/about-iso/

Partagez sur
Share on FacebookShare on LinkedIn