Une attractivité française envers les investisseurs étrangers à son zénith

Ce mardi a été publié le rapport de Business France concernant l’investissement étranger en France en 2017. Cette publication a ravi Bercy puisque les chiffres sont historiques : on assiste à la meilleure année en termes d’investissement étranger depuis 10 ans. En 2017, 1298 décisions d’investissement ont été décidées, contre 1117 en 2016. Ce chiffre confirme la confiance retrouvée par les investisseurs et une conjoncture globale positive. Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, annonce alors que « La France est de retour ». Avec ce boom des investissements, ce sont la grande majorité des secteurs industriels et technologiques qui en profitent : les « logiciels et prestations informatiques » représentent le 1er secteur d’attractivité de ces investissements (184 projets d’investissement), suivi par le secteur « conseil, ingénierie et services aux entreprises » (120 projets) et par le secteur « commerce et distribution » (100 projets). En plus de profiter à tous les secteurs, cela profite aussi aux emplois en France : selon les estimations, cela permettrait de préserver ou de créer environ 33 489 emplois.

En 2016, les États-Unis, autrefois 1er investisseur en France, avaient été rétrogradésà la seconde place, l’Allemagne se hissant à la première place. Cependant, cette domination allemande n’a pas duré puisque les États-Unis sont redevenus le premier pays investisseur en 2017 avec 230 projets (contre 208 pour l’Allemagne) : IBM a par exemple installé un centre de R&D de cybersécurité à Lille et Amazon a implanté une nouvelle plateforme logistique dans les Bouches-du-Rhône. Dans les investissements en France, l’Europe reste cependant importante puisqu’elle représente 58% des projets. S’agissant des zones de réception des investissements, environ 1/3 des projets (416) concernela région Ile-de-France. En termes d’emplois, les régions qui en profitent le plus sont l’Ile-de-France, les Hauts-de-France et la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’intérêt des investisseurs est, pour une grande majorité, de profiter des atouts français en R&D et dans la recherche académique, afin notamment d’aboutir à des innovations plus facilement.

Une bonne nouvelle dans les chiffres publiés est le nombre de créationsde sites parmi les 1298 projets. Sur le nombre total, 651 projets ont fait l’objet d’une nouvelle implantation. Un autre point positif est le fait que 412 projets sont issus de sociétés absentes du marché français auparavant : cela est un bon indicateur de l’attractivité du pays. Pour l’année 2018, il est toutefois difficile de faire des prévisions, du fait des tensions commerciales entre les États-Unis et l’Union Européenne au sujet de taxes et droits de douane.

 

Sources :

Normand, G. (2018, April 3). Investissements étrangers : la France connaît une embellie. Retrieved from https://www.latribune.fr/economie/france/investissements-etrangers-la-france-connait-une-embellie-774008.html

Maligorne, C. (2018, April 3). Les investissements étrangers en France au plus haut niveau depuis 10 ans. Retrieved from http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2018/04/03/29006-20180403ARTFIG00195-investissements-etrangers-les-americains-reviennent-en-force-en-france.php

 

Partagez sur
Share on FacebookShare on LinkedIn